Force Ouvrière continue à s’opposer fermement au travail le dimanche.

FO-75.JPGTravail dominical
 
 
Force Ouvrière continue à s’opposer fermement au travail le dimanche. Cela doit être rappelé d’emblée face à l’avalanche de reculs sociaux mis en œuvre ou en préparation depuis l’élection présidentielle. Après le service minimum, soit-disant plébiscité par les Français, l’ouverture des magasins le dimanche serait lui aussi plébiscité par les Français. Donc à partir de ce pseudo constat les élites bien pensantes souhaitent répondre mais, nous jurent-ils la main sur le cœur, sur la base du volontariat. La vérité c’est que dans la majorité des enseignes du commerce, les contrats des salariés portent une mention équivalente à : « peut être amené à travailler le dimanche » ce qui interdit au bénéficiaire dudit contrat de refuser le travail dominical. Le volontariat demeure donc une vue de l’esprit et l’obligation une contrainte bien réelle. Il convient aussi de noter que lorsque nos concitoyens-consommateurs semblent favorables à l’ouverture des commerces le dimanche en devenant salariés ils le sont beaucoup moins pour ne pas dire franchement opposés. De plus le slogan travailler plus pour gagner plus appliqué à ce cas de figure reste un mirage. Les salaires étant compris dans ce secteur entre le SMIC et 1500 euros bruts.

Lu sur
INFOS.COM
L’Hebdo FO à Paris
 
N°87
 
FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO