LA RENTREE DOMINICALE

Le gouvernement fait sa rentrée en remettant une énième fois sur le grill le repos dominical :

- Le Président de la République lors de l'Université du MEDEF,

- Madame LAGARDE en demandant aux préfets d'autoriser les ouvertures dominicales pendant la coupe du monde de rugby et éventuellement après,

- Monsieur COPPE en prétextant que les ouvertures dominicales permettraient aux salariés de gagner plus.

Le travail contraint du dimanche n'a jamais enrichi les salariés car les grandes enseignes ont su faire stagner les salaires et développer les contrats à temps partiels afin de minimiser leur masse salariale.

Tous les analystes sont d'accord pour dire que la libéralisation du travail dominical conduira les PME et les TPE à mettre la clef sous la porte, les charges devenant pléthoriques pour elles. Les effectifs, salariés ou non, dans les entreprises du commerce de détail de moins de 10 salariés représentent plus de 815 000 personnes. Si les ouvertures dominicales étaient libéralisées, il est indéniable qu'une grande partie de ces 815 000 personnes viendraient grossir les chiffres du chômage et éventuellement des "volontaires" pour travailler dans les grandes enseignes qui leur auraient fait perdre leur travail.

A preuve, la récente prise de position du Président de la Chambre de Commerce de l'Ile de la Réunion qui veut la fermeture dominicale des grandes surfaces pour donner une bouffée d'air aux petits commerces de centre ville, créateurs d'emploi.

Quant aux possibilités que veut offrir Madame le Ministre aux supporters du rugby d'aller faire des emplettes le dimanche pendant la coupe du monde, il faut lui rappeler que les clubs sportifs, dans leur ensemble, organisent leurs compétitions le dimanche. Elle privera donc la France et tous les sportifs de l'apport des salariés du commerce et de leurs enfants qu'ils ne pourront plus emmener exercer leurs talents.

La FEC FO continuera à lutter contre toute extension du travail dominical qu'il soit ou non légal.

Paris, le 4 Septembre 2007

Contact au 01 48 01 91 32
Christophe LE COMTE

Françoise NICOLETTA

Brice BELLON

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO