UN DEBAT QUI DEPASSE CONFORAMA

bann-12.jpg

Fédération des Employés et Cadres

COMMUNIQUE DE PRESSE

UN DEBAT QUI DEPASSE CONFORAMA

 
FO a rencontré à sa demande la direction de CONFORAMA FRANCE le 1er octobre pour nous exposer son point de vue et tenter de négocier une suspension des liquidations des astreintes auxquelles cette société a été condamnée pour les 3 magasins du VAL D'OISE.
 
Nous avons réaffirmé les positions de FORCE OUVRIERE quant au maintien du repos dominical.
 
La direction voulait maintenir le débat uniquement au niveau de cette société, même si au cours de la conversation, elle a évoqué de négocier avec les autres enseignes de l'ILE de FRANCE un aménagement de la loi sur la seule région parisienne.
 
Nous avons rappelé qu'à ce jour plusieurs enseignes étaient concernées par des jugements ayant le même objet, il n' y avait donc aucune discrimination de la part de FO envers CONFORAMA.
 
Pour FORCE OUVRIERE la loi républicaine doit s'appliquer à l'ensemble du territoire et non pas à des particularités régionales.
 
Tout comme le DSC FO (qui l'avait demandé à la direction CONFORAMA, à de nombreuses occasions) nous sommes prêts à négocier pour les salariés dont le contrat de travail est lié au travail du dimanche, nous ne négocierons pas pour aider les grandes enseignes de la distribution à bafouer une loi qui leur permet déjà d'ouvrir 5 dimanches par an. Par contre, la direction continuant son jeu qui consiste à tenter d'opposer syndicats et salariés a refusé toute négociation sur ce thème.
 
Notre action est confortée par la lettre de mission du Président de la République à son Ministre de l'économie dans laquelle il la charge de libéraliser le travail du dimanche. Nous ne sommes plus là dans le seul commerce mais bien dans tous les secteurs d'activité.
 
Autrement dit les consommateurs du dimanche risquent fort d'être les salariés du dimanche de demain.
 
Paris, le 1er octobre 2007
FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO