C'est une astreinte, pas une amende...

Val-d'Oise

Le libraire fait de la résistance

Tiffanie Osswalt | 10.08.2008, 07h00

A ERAGNY , le Grand Cercle brave la loi. Malgré la décision de fermeture dominicale du juge des référés de Pontoise, la librairie phare du centre commercial Art-de-Vivre ouvre ses portes aujourd'hui. Une décision temporaire qui oblige le magasin à régler une astreinte de 10 000 €, au profit du syndicat Force ouvrière. Pour Erik Vautrin, le président du Grand Cercle, cette décision risque d'avoir « de lourdes conséquences sociales et économiques », alors que 95 % de ses employés seraient favorables à l'ouverture du magasin le dimanche.



« C'est une astreinte, pas une amende, précise M e Lecourt, l'avocat du syndicat. Un risque de sanction qui se veut dissuasif. Elle n'est pas faite pour être réglée mais pour obliger l'enseigne à fermer le dimanche. »

Ouvrir le dimanche,«une question de survie »

« Si je suis obligé de fermer le dimanche, je lance un plan de licenciement immédiatement, avertit Erik Vautrin. C'est une question de survie pour mon magasin, qui subit déjà une baisse de son chiffre d'affaires depuis trois ans. » Seul problème, selon l'avocat de FO, qui fait pression sur les commerces ouverts le dimanche, la loi n'autorise pas Erik Vautrin à licencier aussi subitement.

Ouvert 7 jours sur 7 depuis quinze ans à Eragny, le Grand Cercle emploie actuellement environ 150 personnes. « Les clients viennent massivement le dimanche, donc c'est le jour où le personnel est le plus nombreux, explique Erik Vautrin. Contrairement aux grandes enseignes, je n'ai qu'un seul magasin, je ne peux pas dispatcher mon personnel. De 40 à 60 personnes sont concernées par ce plan de licenciement, sans parler de tous les employés restants qui vont subir des pertes de revenus. »

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/le-libraire-fait-de-la-resistance-10-08-2008-133590.php
FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO