Extension du travail du Dimanche : FO sur le pied de guerre

http://pagesperso-orange.fr/udfo19/udcgt_focorreze_actualites_tracts.htm

Union Départementale

FORCE OUVRIERE de la CORREZE

Service de presse

Tel: 05 55 24 00 54  Fax:  05 55 24 02 98  - e-mail : udfo19@force-ouvriere.fr

Brive, le 18 juin 08

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Extension du travail du Dimanche : FO sur le pied de guerre

 

Une proposition de loi visant à « rénover les dérogations au repos dominical »a été déposée à l'Assemblée Nationale par le député Richard MALLIE et est actuellement examinée. Celle-ci a reçu le soutien du gouvernement, c'est pourquoi FORCE OUVRIERE craint qu'elle soit rapidement votée.

Il s'agirait de créer de nouvelles zones dérogatoires dites « d'attractivité commerciale exceptionnelle » et d'élargir les zones touristiques ou l'ouverture du dimanche est de droit.

. Dans le secteur de la grande distribution, majoritairement féminin, les salariés connaissent le temps partiel subi, le travail le samedi et les jours fériés, les ouvertures exceptionnelles le Dimanche, les horaires décalés jusqu'à 21h. Qu'on leur laisse leur repos hebdomadaire le Dimanche pour retrouver des amis, pour avoir une vie de famille .

  Si cette loi est votée, demain il faudra ouvrir les crèches le Dimanche, les services bancaires, les administrations, les transports... C'est une remise en cause qui va toucher tous les salariés. Et que l'on ne nous parle pas de créations d'emplois, on va multiplier les contrats d'intérim, les CDD pour ces ouvertures. Et puis le gros problème, c'est celui du pouvoir d'achat, ce n'est pas parce que les commerces seront ouverts que les clients auront plus à dépenser .

Autre problème, pour l'Union Départementale FO, celui de la nouvelle procédure tenant aux ouvertures du Dimanche : Jusqu'ici, les maires devaient demander notre avis pour une ouverture exceptionnelle. Cela a permis que nos arguments soient entendus partiellement puisque de nombreuses communes en Corrèze n'accordent que 3 dimanches dans l'année au lieu des 5 qui leur seraient permis. Cela nous autorise également à discuter en amont des majorations de salaire pour ces ouvertures exceptionnelles, des repos compensateurs. Selon le projet de loi, ce sera au Préfet de décider du classement des zones ou l'ouverture sera de droit. Donc les Mairies, comme les organisations syndicales, seront dessaisies. Et les accords conclus pourront même être remis en cause par dérogation ! 

Autre problème pour FO, celui de l'existence du petit commerce de proximité : cette loi signerait sa mort si les grandes enseignes peuvent ouvrir pendant les périodes de grande affluence ! Nous n'oublions pas que c'est aussi un secteur où il y a des salariés.

C'est pourquoi l'Union Départementale  FO, avec ses branches professionnelles du commerce a décidé d'une campagne pour s'opposer à ce projet de loi.

Un courrier aux maires concernés par une grande surface dans leur commune ainsi qu'aux parlementaires est adressé.

Enfin, une pétition nationale est lancée pour s'opposer à toutes les extensions du Travail du Dimanche, déjà largement diffusée déjà dans le département et également signable en ligne (http://www.fecfo.fr/reposdominical.html).

FORCE OUVRIERE prépare des actions de diffusion grand public dans le département afin de mobiliser largement contre ce projet néfaste.

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO