Travail du dimanche : quels enjeux pour le commerce de proximité ?

Le gouvernement milite pour que la loi de 1906 qui interdit le travail du dimanche soit assouplie dans le secteur du commerce. Cette proposition, qui devrait être discutée à l’Assemblée nationale avant la fin de l’année, divise les principaux intéressés et provoque une importante polémique entre la grande distribution et le commerce de proximité... 

Le travail du dimanche générera-t-il du chiffre d’affaires supplémentaire pour le commerce de proximité ?

Le secrétaire d’Etat à la Consommation, Luc Chatel, estime que l’assouplissement de la législation sur le travail du dimanche relancerait une consommation française en berne et favoriserait du même coup la croissance nationale et l’emploi dans la grande distribution et le commerce de proximité… Une mesure idéale en ces temps de crise ! Pour l’Union professionnelle artisanale cependant, la généralisation du travail du dimanche se contenterait de répartir la consommation globale des ménages sur l’ensemble de la semaine… Et ne parviendrait en aucun cas à l’augmenter.

Les salariés d’une grande surface ou d’un commerce de proximité pourront-ils vraiment dire non au travail du dimanche ?

La liberté de travailler le dimanche ne risque-t-elle pas d’annoncer pour chacun la mort du traditionnel repos dominical ? Le gouvernement se veut rassurant : si la proposition de loi est votée, le travail du dimanche ne sera effectué que sur la stricte base du volontariat. Et dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat, la perspective – éventuelle – d’une double rémunération ne peut qu’intéresser nombre d’employés ! Mais en toute logique quelle caissière de supermarché, quel vendeur de commerce de proximité oseront-t-ils dire non à leur employeur sans craindre pour un avancement, une prime ou parfois même leur emploi ?

Le travail du dimanche : une nouvelle bataille dans la guerre qui oppose grande distribution et commerce de proximité ?

L’organisation patronale de la CGPME dénonce dans la généralisation du travail du dimanche « un coup fatal porté au commerce de proximité ». La grande distribution pourrait, en effet, bien sauter sur cette occasion d’attirer les clients des petits magasins, qui, faute de moyens financiers et humains, ne pourront pas profiter de l’assouplissement de la loi de 1906… Selon elle, ce sont près de 100 000 emplois qui pourraient être perdus dans le secteur du commerce de proximité…


http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=46085

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO