Médiathèque : l'ouverture dominicale fâche FO - Quimper

http://www.ouest-france.fr/2008/10/04/quimper/Mediatheque-l-ouverture-dominicale-fache-FO--54597460.html

samedi 04 octobre 2008

Dans une lettre ouverte au maire, Force ouvrière dénonce l'ouverture de la nouvelle structure le dimanche. Bernard Poignant s'explique.

 

« Le 13 juillet 1906, écrit Patrick Velin au nom du syndicat F., s'adressant au maire de Quimper dans une lettre ouverte, Voilà 102 ans déjà que vos pairs ont donné, dans le cadre républicain, à tous les travailleurs, la possibilité de se reposer le dimanche. Vous décrétez l'ouverture de la médiathèque le dimanche de 14 h à 17 h, vous obligez certains employés municipaux à travailler le dimanche. Vous exposez le prétexte que la médiathèque est un service public, qu'il y a une grande différence entre l'ouverture le dimanche des grandes surfaces et ce service public : ces propos ne sont pas acceptables dans le contexte actuel où l'on demande aux salariés de travailler plus tout en gagnant moins, où on ne remplace qu'un fonctionnaire sur deux et où l'on détruit chaque jour un peu plus le service public, pilier du pacte républicain. Les employés communaux affectés à la médiathèque refusent de travailler le dimanche, jour de repos. Je vous demande de penser à ces familles qui, à cause du travail, ne peuvent se réunir le dimanche, jour de l'unité familiale, symbole du partage. Je vous demande de penser à ces mères de famille, qui, étant seules, doivent trouver qui pourra garder leurs enfants. De penser à ces travailleurs qui ont droit légitime, eux aussi, de se reposer le dimanche. J'en appelle à votre conscience citoyenne, à la raison républicaine, au bon sens afin que vous reveniez sur cette décision impopulaire et inique ».

Une prise de position à laquelle Bernard Poignant a également tenu à répondre par une lettre ouverte.

« J'ai beaucoup de respect pour les syndicats, réplique le maire, je les trouve même trop faibles en France. Mais là, vous exagérez ! Finalement, vous me demandez de tout fermer le dimanche : musée, centre d'art, théâtre, d'interdire aux agents d'accompagner le dimanche toutes les manifestations organisées dans la ville. Je vous demande de penser aussi à la population que les élus représentent par le suffrage universel. Pour la médiathèque, il est demandé à chaque agent de consacrer 3 dimanches par an, à raison de trois heures par dimanche. Et on refera le point dans quelques mois avec le comité de suivi mis en place. Je vous confirme qu'à mes yeux, une médiathèque n'est pas un hypermarché. C'est un lieu de service public et non un lieu de vente. C'est un lieu de connaissance et non de consommation. Libre à vous de faire l'amalgame. Vous évoquez le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. C'est une décision du gouvernement pour les agents de l'État : ça n'a rien à voir avec la ville ! Quant à ma conscience citoyenne, souligne le maire, elle se porte bien. Pour ma « raison républicaine », je la trouve en harmonie avec mes principes. Enfin, vous évoquez l'impopularité de cette décision ; je vous suggère d'attendre la réponse du public ».

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO