à la Réunion : Pour ou contre

un extrait d'un journal de la réunion. pour le completer, n'oubliez pas de consulter la position de FO sur le sujet : http://fecfocommerce.over-blog.com/article-18531461.html



http://www.clicanoo.com/index.php?page=article&id_article=195120#forum78145
Economie

Pour ou contre

CLICANOO.COM | Publié le 10 novembre 2008

ILS SONT CONTRE !

Éric Magamootoo, président de la chambre de commerce et d’industrie : "Nous sommes totalement opposés au travail dominical pour des raisons d’équilibre sociétal et commercial. Nous pensons d’une part que le dimanche doit rester une journée sacrée de partage en famille et non pas de consommation à tout prix. D’autre part, nous savons très bien qu’à la Réunion, le commerce de proximité n’a aucune chance de résister à la concurrence d’une grande distribution qui ouvrirait le dimanche toute la journée. Si la loi doit évoluer au plan local, je souhaite plutôt que les magasins de plus de 400 m2 ferment le dimanche toute la journée et que les commerces de moins de 400 m2 soient autorisés à ouvrir le septième jour de la semaine."

Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR : "Nous sommes contre le travail du dimanche parce qu’il faut un jour dans la semaine où la famille puisse se retrouver. La marchandisation ne peut pas s’étendre à tous les aspects de la société du lundi au lundi suivant sans interruption. Cela ne créera pas de consommation supplémentaire car l’élasticité des bourses n’est pas fonction du nombre de jours d’ouverture des magasins. Pour couronner le tout, le travail dominical risque d’entraîner des pertes d’emploi, notamment dans les petits commerces de proximité. Bref, c’est une très mauvaise mesure."

Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT : "Nous sommes contre le travail dominical sous toutes ses formes. A la Réunion en particulier, il fait déjà l’objet d’abus de la part de la grande distribution. Quand un salarié à temps partiel vit avec 700 ou 800 euros par mois, peut-on vraiment parler de choix s’il accepte de travailler le dimanche pour quelques dizaines d’euros de plus ? Les vrais problèmes à régler, ce sont le niveau des salaires et le temps partiel imposé dans la grande distribution."

ILS SONT POUR !

François Caillé, président du Medef : "Le travail dominical est globalement une bonne chose parce qu’il correspond à l’évolution du monde dans lequel nous vivons. Aujourd’hui, la population se rend en masse dans les commerces ouverts le dimanche pour prendre le temps de faire ses courses en famille. Quoi qu’on en pense, que l’on trouve ça moral ou pas, c’est un fait, il y a une forte demande. En revanche, le travail dominical doit continuer à se faire sur la base du volontariat. Or, si nos salariés permanents ne sont pas tous d’accord, nous constatons cependant une forte demande de la part du monde étudiant par exemple."

Pascal Thiaw-Kine, président de la CGPME : "Nous sommes favorables à l’ouverture le dimanche des marchés, des commerces de proximité et des artisans afin de développer la production locale dans un esprit d’équilibre et d’harmonie du tissu commercial. Cela implique une volonté de partage de la part des grandes surfaces et des galeries avec les petits commerces et les artisans. Si travail dominical il doit y avoir, les TPE et les PME devront en bénéficier davantage que les grandes entreprises."

Noor-0livier Bassand, délégué général de Roulpanou (mouvement de défense des consommateurs) : "Je suis favorable au travail dominical parce que les modes de consommation ont beaucoup évolué à la Réunion depuis les arrêtés préfectoraux de 1966. Quoi qu’on en pense, les grandes surfaces sont devenues des lieux de retrouvailles en famille le week-end. En outre, cette évolution permettrait de relancer l’économie par la croissance. Enfin, bien sûr, il est important de s’assurer que les salariés ne subissent pas de pression, notamment au moment de l’embauche, pour travailler le dimanche. Cela doit se faire exclusivement sur la base du volontariat."

Aude Palant-Vergoz, présidente de l’Ucor (Union des consommateurs de la Réunion) : "Je suis tout à fait favorable au travail le dimanche dans la mesure où il ne concernera que des volontaires. Il permettra aux étudiants d’arrondir leurs fins de mois et aux consommateurs de prendre plus de temps pour faire leurs courses et comparer les prix des commerces."

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO