FO 75 : "NON au travail du dimanche..."

  • REPOS DOMINICAL
  • TRACTS FO

Ils profitent de la crise :

ils détruisent les emplois, le code du Travail, les services publics, l’hôpital et la Sécurité Sociale,. Ils réduisent les salaires et les retraites


 

Le 29 janvier 2009 : grève interprofessionnelle et manifestations pour bloquer le pays et stopper cette politique.


Dès septembre 2007, alors que les entreprises n’avaient jamais enregistré autant de bénéfices au cours des années précédentes, les premières annonces de licenciements intervenaient.

Aujourd’hui ce sont des vagues de suppression d’emplois sans précédent que les salariés sont en train de subir ainsi que de longues périodes imposées de chômage technique qui annoncent elles- mêmes de nouveaux plans de licenciement.

 

Ce n’est pas aux salariés, aux retraités, aux chômeurs de payer la crise d’un système, eux qui se disent légitimement aujourd’hui « mais où est donc passé tout ce fric gagné par les entreprises et les spéculateurs au cours des dernières années ?

 

Alors que des milliards sont distribués sans compter aux banquiers, alors que tout est fait pour que les banques poursuivent impunément  leurs errements spéculatifs, les salariés, les retraités, les chômeurs constatent que le gouvernement et le MEDEF entendent :

 

Réduire encore les droits des chômeurs

Mettre en place la loi Bachelot et les Agences Régionales de Santé en tentant ainsi de réduire toutes les qualités et les compétences de l’hôpital, ses lits et son personnel et en tentant de supprimer les Caisses régionales d’assurance maladie et leurs compétences dans les domaines des autres soins et des laboratoires, avant de s’attaquer aux Caisses primaires et à leurs offres de soins.

Etendre le travail du dimanche et en faire demain un jour travaillé comme tous les autres et, pour certains salariés, en faire le seul jour où ils travailleront.

Privatiser l’ensemble des services publics, en commençant par La Poste, en détruisant ainsi égalité de traitement, services rendus, tarifications identiques dans l’ensemble du pays tout en cassant les statuts des personnels.

Mettre en place la RGPP qui vise à supprimer des dizaines de milliers d’emplois dans la fonction publique, particulièrement à l’école. Dans ce secteur les fortes mobilisations des lycéens, des enseignants, des parents d’élèves ont fait reculer le gouvernement sur la réforme des lycées.


Sur le travail du dimanche les actions commencent à payer pour empêcher que celui-ci ne se mette en place.


Alors OUI avec l’UD FO 75, il faut organiser la grève interprofessionnelle le 29 janvier 2009. Il faut bloquer le pays. Il faut mettre un coup d’arrêt à cette politique de destruction.


Alors OUI avec l’UD FO 75 il faut participer à une imposante manifestation qui partira de la Place de la Bastille, à 14H00, pour se rendre à Saint Augustin.


FO ouvrira cette manifestation. Dès 13H00, vous vous rassemblerez sous les ballons et banderoles de FO au métro Chemin Vert.


Avec l’UD FO 75 le 29 janvier 2009, vous ferez grève et vous manifesterez sur des revendications et des positions claires :


Interdiction des licenciements et arrêt de la précarisation. Arrêt immédiat de toutes les suppressions d’emplois.


Augmentation générale des salaires, des retraites et des minimas sociaux pour relancer la consommation donc l’économie.


Retour au monopole public de La Poste et de tous les services publics déjà attaqués. Non à la privatisation des services publics.


Retrait des réformes de l’école primaire et des lycées. Maintien de tous les postes, de toutes les classes et de tous les cours.


Retrait de la loi Bachelot. Non à la mise en place des Agences Régionales de Santé qui détruisent l’hôpital et la Sécurité Sociale. Maintien de la CRAMIF, de son centre de santé et de son laboratoire.


Oui à la Sécurité sociale de 1945.


Retrait du projet de loi Boutin qui remet en cause le logement social.


NON au travail du dimanche. Maintien du code du Travail, des conventions collectives et des statuts.


NON à la fusion ANPE /ASSEDIC


Retour à 37 ans ½ pour tous, pour une retraite à taux plein et contre l’imposition du travail jusqu’à 70 ans.


Maintien du droit de grève, NON au service minimum.


Respect des droits syndicaux, de la libre désignation des délégués syndicaux dans les entreprises.

 

DETERMINES, UNIS, PUBLIC PRIVE, DANS LA GREVE INTERPROFESSIONNELLE ;

SUR NOS REVENDICATIONS FO

LE 29 JANVIER 2009 NOUS DIRONS AU GOUVERNEMENT ET AU MEDEF

« CE NE SONT PAS LES TRAVAILLEURS QUI DOIVENT PAYER ! »

 

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO