"Ils ont raison de se battre. Je les comprends..."

Les magasins Champion ouverts 7 jours/7 : les salariés disent non

lundi 16.02.2009, 05:03 - PAR EMMANUEL CRÉPELLE

Sous le porche du magasin, des cafés à la main, Sandrine, Cynthia, Stéphane et Cécile, du Champion de Brebières discutent. De leur salaire, des conditions de travail et de la volonté du groupe d'imposer l'ouverture 7 jours/7. Auprès d'eux, 200 collègues sont venus donner de la voix, hier matin.


Le 30 janvier, les élus du CE ont appris que cinq magasins de la région allaient ouvrir tous les jours à compter de début mars. Un test avant la généralisation de la mesure. Les cinq supermarchés concernés sont situés à La Madeleine, Valenciennes, Marquise, Guines, Lille Moselle et Brebières. C'est sur le parking de ce dernier que l'intersyndicale (CFDT, CFTC, CGT, FO) a appelé à l'action, dimanche dès 8 h 30. Franck Dutretre, est secrétaire du CE et délégué national CFDT : « Aujourd'hui, l'arrêté préfectoral dans le Nord et le Pas-de-Calais prévoit une journée de fermeture par semaine. Ceux qui sont ouverts le dimanche, sont fermés le lundi et inversement. Mais Champion, a copier les Match qui sont ouverts 7 jours/7. Ici, à Brebières, c'est déjà prévu pour le 2 mars. Nous allons attaquer cette décision en justice. » Retour auprès des salariés de Brebières. On leur pose la question de savoir si travailler le dimanche n'est quand même pas une bonne nouvelle pour leur pouvoir d'achat. La réponse est sans ambiguïté : « Pour les trois heures que l'on fait le dimanche, on a droit à une majoration de 10 %, on est loin des 300 % de chez Carrefour ! Ça nous fait au final entre 3 et 4 E ! Et pour les gagner il faut prendre la voiture, faire garder les enfants. D'accord c'est sur la base du volontariat, mais si vous voulez passer à temps complet... » Une caissière dit gagner 850 E pour trente heures hebdomadaires, sa collègue touche 750 E pour vingt-six. « Les 75 % des salariés touchent 1 035 E par mois pour un temps plein », précise Franck Dutertre qui prévoit d'autres actions toujours ciblées sur les autres supermarchés concernés par le passage prochain à sept jours d'ouverture par semaine.


Au loin, un client arrive. Marcel, de Quiéry-la-Motte pousse son chariot. Il échange quelques mots avec les manifestants et se décide à venir un autre jour : « Ils ont raison de se battre. Je les comprends. Vous savez, moi je travaille dans la restauration et en ce moment c'est dur pour tout le monde. Dans l'état actuel des choses, il faut montrer son mécontentement. » Pendant la discussion, la manifestation s'est déplacée dans le magasin. À midi, c'est fini. Le supermarché n'a pas fait un bon dimanche.


> La direction du Champion n'a pas souhaité s'exprimer

 

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2009/02/16/article_les-magasins-champion-ouverts-7-jours-7.shtml

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO