Repos du dimanche : communiqué de l'UD FO 95 et FO commerce 95

Repos du dimanche

L'Union Départementale FO du Val d'Oise et le Syndicat FO du Commerce 95 saluent et s'associent pleinement au communiqué (du 6 mars 2009) des Fédérations Force Ouvrière FEC-FO (commerce non alimentaire) et FGTA-FO (commerce alimentaire) dénonçant les contrevérités économiques liés à la casse de ce droit. 

Comme nombre de clients potentiels de LEROY MERLIN, nous avons dû subir l'affichage exubérant anti-fermeture dominicale de cette enseigne. La direction s'inquiète des conséquences pour ses salariés. Nous n'osons pas imaginer quelle sera la taille des affiches quand il faudra nous convaincre que la mise en place des caisses automatiques va sauvegarder les postes de travail.

N'en déplaise aux enseignes CASTORAMA et LEROY MERLIN qui s'évertuaient à jouer la montre au travers de diverses juridictions dans l'espoir de voir une loi rapidement étudiée et promulguée, celle-ci n'est toujours pas mise à l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale. Le DRH de LEROY MERLIN France est allé jusqu'à brandir la menace d'une telle loi pour refuser de négocier avec FORCE OUVRIERE. Rappelons que les négociations avec FO avaient pour but la fermeture dominicale contre un reversement substantiel aux salariés des astreintes perçues. 

Frédéric LEFEBVRE (Porte-parole de l'UMP) appelle Force Ouvrière à participer à l'effort de relance en suspendant les procédures juridiques contre les ouvertures illégales du dimanche. Or l'enseigne CONFORAMA bénéficie d'une mesure législative « bricolée» pour ouvrir le dimanche; ce qui ne l'empêche pas de prévoir la suppression de 800 postes au nom de la « crise actuelle ». 

L'ouverture dominicale ne préserve en rien l'emploi contrairement à ce qu'affirment certains patrons dont celui de CONFORAMA. 

L'ouverture du dimanche, c'est du profit pour les patrons! Comme le dit Jean¬Claude Mailly dans FO Hebdo du 18mars2009:« les profits d'aujourd'hui font les licenciements de demain. » 

Toutefois, nous prenons acte que depuis plusieurs semaines, le serpent de mer législatif devant remettre en cause le droit légitime au repos dominical, n'a pas ressurgi. 

De même nous nous félicitons que toutes les Unions Départementales du Val d'Oise dans le communiqué de presse commun, pour la mobilisation du 19 mars 2009, réaffirment« leur refus d'une banalisation du travail du dimanche. » 

Contact Presse Tel: 01.30.32.04.44 
DOUIDI Mohammed, Secrétaire du Syndicat FO Commerce 95 
DEBUIRE Christian, Secrétaire Général de l'Union Départementale FO 95

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO