APRES LE TRAVAIL DOMINICAL IKEA TENTE LE TRAVAIL DU 1er MAI

COMMUNIQUE DE PRESSE

APRES LE TRAVAIL DOMINICAL IKEA TENTE LE TRAVAIL DU 1er MAI

 

Non contente d'avoir obtenu de faire travailler les salariés le dimanche, la société IKEA a tenté de les faire travailler le 1er mai.

 

La décision de faire travailler les salariés le seul jour férié chômé de l'année est totalement en contradiction avec le code du travail et la convention collective du négoce de l'ameublement, ce qu’elle savait parfaitement puisque cela lui a été rappelé par les représentants du personnel.

 

FORCE OUVRIERE, après lui avoir adressé une mise en demeure, adû saisir le juge des référés pour éviter aux salariés de voirdisparaître le chômage de ce jour particulier. Devant cette procédure, IKEA a préféré renoncer à son projet. Elle s’est donc engagée à nepas faire travailler de salariés le 1er mai.

 

FO a renoncé à demander une injonction pour contraindre l'entreprise à appliquer la loi et a simplement demandé à ce que l’enseigne rembourse les frais d'huissier et d'avocat puisque, sanscette procédure, IKEA n’aurait pas hésité à violer la Loi.

 

Une question reste posée. Si elle parvient à faire travailler ses salariés tous les jours, à quelle disposition du code du travail ou de laconvention collective cette enseigne se serait-elle ensuite attaquée ?

 

En tout cas, FORCE OUVRIERE sera toujours là pour faire respecter les droits des salariés.

 

Paris, le 29 avril 2009

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO