Travailler le dimanche, pourquoi ?

Jober le dimanche. Ce débat serpent de mer refait régulièrement surface. Et parfois aux alentours du 1er mai. Histoire d’en rajouter un peu plus dans la provoc. Cette éventualité ayant la fâcheuse réputation de hérisser les syndicats, la gauche mais aussi l’Église, une partie de l’UMP et la plupart des familles. Même si près de 20 % des salariés pointent déjà le jour du Seigneur. En remettant sur le tapis le travail dominical, le chef de l’État montre qu’il a de la suite dans les idées. Malgré la récession, Il n’a pas rayé de son programme présidentiel le fameux « travailler plus pour gagner plus « . Quitte à ignorer avec une insolence voulue toutes ces oppositions. Le plus étonnant est que cette controverse resurgit alors que depuis des mois la France et beaucoup de chefs de gouvernement étrangers clament à qui veut l’entendre qu’il est urgent, pour éviter un autre krach, de remettre de l’ordre dans le capitalisme sauvage, de fixer des limites à la mondialisation. Crise ou pas crise, cette réforme, si elle aboutit, ne manquerait pas d’être interprétée comme un signe supplémentaire de la déréglementation du temps de travail, du sacrifice de l’homme à la dure loi de l’entreprise et des employeurs au profit unique du dieu finance. Pourquoi ne pas redouter déjà l’étape suivante que pourrait être l’ouverture des grandes surfaces toute la nuit ? C’est déjà la règle dans plusieurs pays d’Extrême-Orient ? Le commerce de proximité craint les effets dévastateurs de cette réforme. Les PME n’en voient pas l’intérêt, jugeant déjà marginal l’intérêt économique. Cette mutation n’aurait en fait d’autre objectif que de répondre aux caprices et à la désespérance de ces milliers de consommateurs qui ne savent plus comment occuper leur journée de repos sinon en traînant dans les centres commerciaux — derniers lieux de convivialité pour les solitaires — et en faisant chauffer la carte bancaire quand ils en ont encore les moyens.

 

Christophe Tézier

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=208791&page=article

Le Journal de l'Ile de la Réunion

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO