Selon IFOP, les Chômeurs voudraient faire leur shopping le dimanche

http://www.lepost.fr/article/2009/06/25/1594019_ifop-parisot-embrouille-ses-sondes.html

 

Pour quelques jours encore, nous avons décidé de nous attabler chez Ifop. Nous ne regrettons pas le menu. Peut-être même que nous regrettons de ne pas l'avoir fait plus tôt, mais cela reviendrait à déformer notre pensée pour voir la réalité autrement; un aspect qui n'est d'ailleurs pas étranger chez Ifop (où règne la patronne du Medef, Laurence Parisot).

Dans une étude récente par téléphone publiée pour Publicis Consultant et datée du 15 juin 2009, Ifop conclut à l'approbation par une majorité de Français (59%) de la proposition de loi sur le travail dominical. En l'absence de la forme au conditionnel qui est de rigueur, l'extrapolation s'est opérée sur 1019 sondés dont on a pas virifié s'ils travaillent déjà le dimanche. Si on omet cette imprécision de méthode, il nous faut néanmoins relever que ces sondés n'ont manifestement pas eu connaissance du texte de la proposition de loi menant à la conclusion d'Ifop. Mais on comprend assez vite que l'aboutissement de cette conclusion constitue l'unique motivation du rapport constitué de questions d'accessibilité inégale que nous allons passer en revue.  


Question 1 (page 6)

Il y est posé la question:

" Un projet de réforme va prochainement être proposé à l'Assemblée nationale. Il réaffirme le principe du repos dominical. Il autorise dans les communes et zones touristiques l'ouverture volontaire des commerces de détail (hors alimentation) et clarifie aussi les dérogations déjà existantes dans les agglomérations de Paris, Lille et Marseille. Personnellement, êtes-vous favorable ou pas favorable à ce nouveau projet de réforme ? "

Résultat des réponses >> favorable: 59% #  défavorables: 41%

Devant une telle formulation, nous ne pouvons que constater l'absence d'avarice en ambiguïtés et complications des auteurs. L'aspect le plus grotesque (en rouge), c'est le fait d'énoncer que le projet réaffirme le principe du repos dominical, alors que selon les points de vue, cela peut être totalement faux! Cette appréciation subjective introduite n'a d'autre but que d'orienter la réponse du sondé qui se retrouve submergé dans un flot de termes à la teneur peu claire.


Question 2 (page 8)

Il y est posé la question:
" Personnellement, êtes-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout favorable à l'ouverture des magasins le dimanche dans les zones et communes touristiques hors commerces alimentaires ? "
Résultat des réponses >> favorable: 67% #  défavorables: 33%

Voila une formulation plus accessible que celle de la 1ère question et la rend d'ailleurs superfétatoire. Le résultat en est plus marquant, puisque les avis favorables s'élèvent désormais à 67%. Mais une ambiguïté de taille demeure; car sans aucunement sous-estimer la faculté des sondés, la question peut être comprise de 2 manières opposées:

  • ouverture de magasins de souvenirs et non alimentaires pour les zones et communes touristiques,
  • ouverture de magasins alimentaires dans des zones et communes touristiques qui en sont dépourvues.



Question 4 (page 12)

Il y est posé la question:
"Si davantage de magasins étaient ouverts le dimanche dans les zones touristiques et dans certaines zones des grandes agglomérations, vous-même profiteriez-vous de votre temps libre pour faire du shopping ?"
Résultat des réponses >> favorable: 20%  #  défavorables: 80%

On constate que quand la question est plus claire, le résultat devient plus net, mais dans l'autre sens. Ce résultat de 80% est bien plus marquant que les 59% d'approbation retenus dans la conclusion. C'est l'aspect contrariant de leur rapport car tout semble fait pour que les résultats aillent dans un sens unique. D'ailleurs, en sus de l'anglicisme "shopping", on voit qu'Ifop a introduit en vain une suggestion flagrante consistant à associer "temps libre" et "profiter". Pour mémoire, l'enquête de BVA pourrait se targuer d'être plus simple, sans manipulation et avec un taux de réponses défavorables similaire chez les salariés (72% en sa page 5); BVA se contentait de poser:

" Si les commerces étaient ouverts 7 jours sur 7, iriez-vous plus souvent dans ces commerces ? "


Question 5 (page 14)

Il y est posé la question:
"Lorsque vous êtes en vacances ou en week-end en France, appréciez-vous de pouvoir faire du shopping, à votre convenance, le dimanche ?"
Résultat des réponses >> favorable: 47%  #  défavorables: 53%

L'analyse détaillée révèle un aspect très étonnant; il apparaît que les inactifs y seraient les plus favorables à 60% !

C'est troublant à juste titre à cause du fait qu'ils ne manquent pas de temps libre et de surcroît, ils ont des revenus plus modestes. Autrement dit, Ifop gagnerait à nous expliquer l'intérêt d'ouvrir des magasins le dimanche pour des chômeurs qui ont des revenus limités...

[mdr, avec ces instituts, on a pas fini de rigoler]


Sources:
http://www.ifop.com/europe/sondages/opinionf/Francais_MagasinsLeDimanche_20090622.asp
http://www.ifop.com/europe/docs/Francais_MagasinsLeDimanche_20090622.pdf
http://fecfocommerce.unblog.fr/files/2008/11/sondagebvapdf.pdf

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO