"...dans le commerce aussi on a le droit à ce jour de repos."

A la une

samedi 11 juillet 2009 Polémique. Le projet de loi sur l'ouverture des commerces le dimanche fait toujours débat

Travail du dimanche : pour ou contre ?


Yves Métaireau, maire de La Baule : « Moment mal choisi » (photo).

Entre élus locaux, commerçants, salariés du commerce et consommateurs, les avis sont partagés.


1 « Moment mal choisi »

Pour Yves Métaireau, le maire UMP de La Baule « le moment est mal choisi. Dans ce contexte où le pouvoir d'achat ne va pas augmenter, on risque de créer moins de possibilité de chiffre d'affaires pour les commerces si les grandes surfaces peuvent ouvrir le dimanche. L'ouverture dominicale permet aux communes touristiques de compenser l'excédent de charges que nous avons et de récompenser ceux qui font l'effort de rester ouvert pendant les mois d'hiver. Et puis il y a une injustice : les salariés qui accepteraient de travailler le dimanche seraient payés double alors que ceux qui ont accepté jusqu'à maintenant n'ont pas eu cette augmentation de salaire ».

 

2 « Pas le généraliser »

Robert Belliot, le maire (droite) de Pornichet, est nuancé. « C'est logique que dans une ville comme Pornichet on puisse ouvrir le week-end. Maintenant, je ne pense pas qu'il faille généraliser cette pratique. À Nantes, c'est normal de faire respecter le repos hebdomadaire, on a besoin de s'évader et de venir par ici ».

 

3 « On verrale moment venu »

Marc Piriou dirige Apsys Ruban Bleu à Saint-Nazaire. « La question de l'ouverture de la galerie marchande le dimanche ne s'est pas posée. D'abord Saint-Nazaire souhaite-t-elle être classée Ville touristique ? ». (NDLR : la question a déjà été évoquée mais la demande n'a jamais été faite). Cela fait longtemps que l'on parle du travail du dimanche mais à ce jour c'est encore un sujet abstrait. Le moment venu, on verra. La première question à se poser : dans une ville qui vit à l'année, y a-t-il un besoin ? »

 

4 « Le jourde la famille »

Vendeuse à Pornic, Laura « trouve normal que certains commerces, comme les bars, soient ouverts sur la côte, mais je ne suis pas pour que tous les magasins ouvrent le dimanche. Il faut comprendre que dans le commerce aussi on a le droit à ce jour de repos. Sans compter que les couples de commerçants qui ont des enfants ne trouveraient pas forcément facilement quelqu'un pour les garder. Et puis, le dimanche c'est le jour de la famille. »

 

5 « Pas d'intérêt »

Marie-Annick Musset dirige un magasin de chaussures au coeur du centre historique de Clisson. Pour elle, pas question d'ouvrir le dimanche. « Ici, cela n'a pas beaucoup d'intérêts. Les gens viennent à Clisson le dimanche pour se promener et flâner. Pas pour acheter. À la fin des années 70, j'ouvrais le dimanche. Sans grand succès. Et puis il faut aussi penser à nos qualités de vie et à celles des employés. »


6 « Une aberration économique »

Lucien Bertin, président de l'association de défense des consommateurs Indecosa-CGT y voit « une aberration économique entre le chômage et les problèmes de pouvoir d'achat. Cela remet en cause les combats des siècles passés. Si on accepte ça, toutes les dérives seront possibles. »

 

http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_-Travail-du-dimanche-pour-ou-contre-_11425-1002027_actu.Htm

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO