4 MARS 2012 : ACTION EUROPÉENNE EN FAVEUR DU REPOS DOMINICAL

Editorial de Serge Legagnoa N° 42 Mars 2012

4 MARS 2012 : ACTION EUROPÉENNE EN FAVEUR DU REPOS DOMINICAL


Au moment où le lecteur prendra connaissance de ces lignes, la journée européenne d’action du 4 mars en faveur du repos dominical aura eu lieu. Elle a permis de rassembler l’ensemble des organisations syndicales européennes sur la question de la préservation du repos dominical, en faisant partager à tous nos analyses et les dangers que représente la généralisation du travail dominical, tant sur le plan social, qu’économique et sociétal.

 

Il faut souligner qu’elle est la résultante de notre implication dans l’action syndicale européenne, et plus particulièrement celle du travail réalisé par la Section fédérale du Commerce au sein de notre organisation syndicale professionnelle européenne, UNI Europa.

 

Cela démontre aussi que notre positionnement sur ce thème sensible est non seulement partagé mais est un élément revendicatif pour toutes les organisations syndicales européennes.

 

Qui osera continuer à nous qualifier de "ringards" sans ainsi mettre en cause toute l’action syndicale européenne ?

Cette journée d’action tombe à point nommé au moment où, dans notre pays, la question de la généralisation du travail du dimanche s’est (une fois de plus) invitée dans la campagne électorale.

 

C’est donc l’occasion, pour nous, de continuer à sensibiliser tous les acteurs et notamment les élus, sur les dangers d’une généralisation purement idéologique, mais aux conséquences désastreuses pour le lien économique, social et familial.

 

Autre sujet qui est passé quasi inaperçu en cette fin février, c’est le nouveau déblocage de fonds émanant de la BCE (Banque Centrale Européenne) auprès de l’ensemble des banques privées européennes : 529 milliards d’euros à 1%, soit 40 milliards de plus que les 489 milliards d’euros débloqués juste avant Noël !

 

Encore une fois, bravo que la BCE mette ainsi de l’huile dans les rouages financiers permettant de relancer les économies ! Mais comme indiqué déjà dans l’éditorial de janvier, pourquoi ne pas le faire en direct auprès des états ou des organismes financiers publics ?

 

Pourquoi permettre ainsi aux banques de se faire du gras (et quel gras !) en prêtant aux pays à des taux très largement supérieurs à celui qu’elles payent (1%) ?

 

Idéologie de la cupidité ?

 

Deux jours après, les 25 signaient le pacte budgétaire renforçant la discipline budgétaire et instaurant des sanctions envers les pays laxistes (dixit !).

 

Pendant ce temps là, la Grèce s’enfonce un peu plus et son peuple de plus en plus. L’Espagne annonce que son déficit public ne peut être contenu, et qui et quoi ensuite ?

 

Partout le chômage continue à progresser à dûe concurrence du millefeuille d’austérité : un plan s’ajoutant à l’autre et ainsi de suite…

 

Certes, le débat sur la question de l’austérité est lancé au sein des responsables européens dont certains évoquent la nécessité d’une politique de relance de la croissance. Alors chiche !

 

S’il fallait une preuve de plus du fait que l’entreprise est tout sauf un lieu de démocratie, il suffit de prendre connaissance du flicage organisé dans certains magasins de l’enseigne Ikéa, ou des dérives des fichiers chez Disney, etc.

 

L’entreprise est de plus en plus une machine à broyer les différences et à mettre au pas à tout prix.

D’ailleurs et selon un rapport de l’OCDE, 20% des actifs d’un pays moyen souffrent de troubles mentaux, dont un quart sont graves. De son côté, l’OIT estime le coût de la mauvaise santé mentale à 3 ou 4% du PIB.

 

Je ne peux donc pas terminer cet éditorial sans évoquer la personne de Thierry Hainaut, cadre à la CPAM de l’Hérault, qui s’est donné la mort afin de fuir les conséquences d’un management implacable.

 

Un de plus après tous ceux que nous avons connus dans différentes branches et entreprises, que ce soit du secteur privé ou public. Ne pas s’habituer et refuser l’innaceptable.

 

Ne pas oublier et se rebeller.

 

Lutter et encore lutter contre les dictatures du quotidien.

 

Serge LEGAGNOA

Secrétaire général

 

http://www.fecfo.fr/spip.php?article714

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO