DEMAIN, NOUS TRAVAILLERONS TOUS LE DIMANCHE !!!

  • fecfo commerce
  • TRACTS FO
Avant hier, seuls les professions de santé, les hôtels restaurants et certains services à la personne étaient ouverts le dimanche.

Hier, certains commerces pouvaient ouvrir de manière dérogatoire, cinq dimanches par an.
 
 

Aujourd'hui c'est le tour des banques et des plates-formes téléphoniques.
 
 
 

Demain ?...
 

Il existe un projet de loi (LELLOUCHE) qui propose d'ouvrir tous les dimanches « dans une entreprise en relation directe avec le public ». C'est-à-dire que vous aussi, à terme, vous travaillerez le dimanche.
 
 
 
 

De fausses idées circulent :
 

 
 
 

Le travail dominical crée des emplois.

 

FAUX ! Même M. DUTREIL (ministre du commerce), appuyé par des petits commerçants, estime que la généralisation du travail dominical détruirait des centaines de milliers d?emplois (AFP, 7 juillet 2006). Les petits commerces de proximité, n'ayant pas les moyens de supporter ce surcroît de charges, subiraient une concurrence qui les amènerait à disparaître avec les emplois qu'ils représentent et la vie de quartier qu'ils animent.
 
 

 
 
 

Le travail dominical fait augmenter le chiffre d'affaires.

 

FAUX ! Ce n'est pas parce que les commerces seront ouverts le dimanche que vous dépenserez plus d'argent que vous n'en avez dans votre porte-monnaie. Vous achèterez sur 7 jours au lieu de 6, mais vous n'achèterez pas plus, de l'avis même des dirigeants de commerces.
 
 
 
 

Le travail dominical se fait sur la base du volontariat.

 

FAUX ! Ce n'est précisé par aucun texte et de plus les salariés des commerces perçoivent des salaires tellement misérables qu'ils sont obligés d'accepter malgré eux cette contrainte ; quand ils ne sont pas menacés de blocage de salaire ou de carrière, voire de licenciement.
 
 
  
 

Le travail dominical est demandé par les étudiants.

 

FAUX ! Ils y sont obligés pour financer leurs études, faute de bourses à la hauteur. L'Etat ne remplit pas son rôle : l'école doit être gratuite. Le temps passé au travail ne permet pas d?étudier.
 
 

 
 
 
  Les salariés sont pour le travail dominical.
 

FAUX ! Un récent sondage BVA dévoile qu'à la question « Et vous personnellement, seriez-vous d'accord pour travailler régulièrement le dimanche ? », ils répondent « NON » à 75%.
 
 

 
 
 

Nous sommes tous pour préserver notre dimanche, seul jour de repos commun, que nous choisissons de réserver à notre famille, à nos amis, à notre vie associative... En bref : à tout ce qui nous fait oublier les contraintes professionnelles.

 

 
 
 
 NOUS RISQUONS DE PERDRE LE REPOS DOMINICAL
 
 
 
 
 
 
 
SOYONS SOLIDAIRES
 
 
 

RESPECTONS LE REPOS DES AUTRES !

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO