Au sud de l’A 4, Décathlon privé d’ouverture le dimanche

  • REPOS DOMINICAL oui, TRAVAIL DU DIMANCHE non
  • Revue de presse

La préfecture n’autorise pas le magasin Décathlon de Croissy-Beaubourg à ouvrir le dimanche. De l’autre côté de l’A4, c’est possible.

Du parking du magasin d’articles de sport, on voit bien l’enseigne orange de Boulanger, le spécialiste multimédia et électroménager situé juste en face, de l’autre côté de l’autoroute de l’est, sur le territoire de la commune de Lognes. Comme les trois autres enseignes, , Animalis et Autobacs, cette dernière a le droit d’ouvrir le dimanche.

 

 

En revanche, Décathlon, qui a le tort de se trouver isolé dans la ZAC Pariest à Croissy-Beaubourg, au sud de l’A 4, vient d’essuyer un nouveau refus de la part de la préfecture.

Depuis sa création en 2009, le magasin Décathlon de Croissy-Beaubourg est ouvert illégalement le dimanche. Ce jour-là, il génère 20% du chiffre d’affaires de sa semaine. C’est pourquoi, dès que cela avait été possible, sa direction avait demandé la création d’un périmètre d’usage de exceptionnel (Puce) à Croissy-Beaubourg. Cela s’était soldé par un refus le 16 décembre 2012.

Refus qui vient à nouveau d’être confirmé après une nouvelle demande formulée cette fois par la commune de Croissy-Beaubourg. « Honda qui se trouve en limite de propriété de Décathlon a vendu la moitié de ses bâtiments, fait remarquer Michel Gérès, le maire . Plusieurs sociétés étudient actuellement la possibilité de s’implanter à cet endroit. Elles auront besoin de travailler le dimanche… »

Dans l’immédiat, Décathlon n’a pas l’intention de changer quoi que ce soit à ses habitudes. « La préfète ne nous demande pas de fermer le dimanche mais nous informe de son refus d’intégrer le magasin de Croissy-Beaubourg au Puce », estime Jean-Jacques Manceau, responsable de la communication de Décathlon France.

 

Jacques Mossebiaggini, secrétaire général FO 77 du commerce non alimentaire, explique les raisons de son hostilité à l’ouverture de ce type d’enseigne le dimanche. « Cela fait une concurrence déloyale aux petits commerçants. Sans compter que ça détruit la vie sociale et familiale », assure le syndicaliste. « Quand le patronat ne se sert pas de cela comme condition à l’embauche! C’est une main-d’œuvre corvéable à bon marché. On continue à casser le Code du travail en copiant un modèle à l’américaine. »

 

http://www.leparisien.fr/croissy-beaubourg-77183/au-sud-de-l-a-4-decathlon-prive-d-ouverture-le-dimanche-26-04-2013-2759889.php

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO