Samedi 20 août 2011 6 20 /08 /Août /2011 13:42

http://www.force-ouvriere.fr/page_principal/semaine/index.asp?id=2197&2011/8/19/Repos-dominical-Auchan-Perpignan-ne-digere-pas-sa-condamnation-en-justice

 

L’hypermarché des Pyrénées orientales a porté plainte contre plusieurs représentants syndicaux, dont trois de FO, pour avoir mené une action en juillet contre l’ouverture du magasin le dimanche.

 

Depuis quelques jours, plusieurs représentants syndicaux de l’hypermarché d’Auchan Perpignan (Pyrénées orientales) sont tour à tour convoqués au commissariat de la ville où une plainte contre X a été déposée par la direction de l’enseigne pour «entrave au droit du travail». Elle fait suite à la mobilisation d’une centaine de salariés le 31 juillet dernier pour s’opposer à une décision unilatérale de l’enseigne d’ouvrir le magasin tous les dimanches matin du 31 juillet au 11 septembre.

«Trois de nos représentants ont été ainsi entendus par la police. On leur a demandé de s’expliquer sur le blocage du magasin et de potentielles insultes qui, selon Auchan, auraient été proférées ce jour-là envers des clients», résume Jérôme Capdevielle de l’Union départementale FO (UDFO66). «Nous ne pouvons tolérer de telles représailles à l’égard de militants qui n’ont rien à se reprocher hormis le fait d’avoir mené une action syndicale pour contester une décision qui était totalement illégale», précise-t-il. Car, la plainte d’Auchan sonne bien comme une mesure de rétorsion après sa condamnation le 5 août par le juge des référés du tribunal de grande instance. La société a été sommée clairement de fermer son hypermarché les dimanches en question sous peine d’astreinte de 100.000 euros par jour d’ouverture irrégulière.

Selon le code du travail, le repos hebdomadaire d’un salarié reste de 24 heures consécutives et accordé le dimanche même si la loi du 10 août 2009 a créé de nouvelles dérogations (zones touristiques, périmètres d'usage de consommation exceptionnelle à Paris, Lille, Marseille, commerce de détail alimentaire). Bien que l'hypermarché de Perpignan n'est pas à dominante alimentaire, ni situé en zone touristique, la direction prétendait vouloir «répondre aux besoins de la clientèle saisonnière touristique». Pour FO, première organisation à Auchan-Perpignan, «la direction n’aime pas perdre. Outre cette plainte d’intimidation, elle a décidé de faire appel de ce jugement qui, nous, nous satisfait pleinement tant il renforce le droit au repos dominical et marque un point d’étape essentiel contre le dogme du commerce intensif dans la grande distribution au mépris des salariés».

Comme l’avait d’ailleurs souligné en substance mi juin, l'Organisation internationale du travail (OIT) à la suite d’une saisine de FO contre la loi de 2009. Pour l’OIT aussi, la hausse des dérogations procède de «préoccupations économiques» liées à «la concurrence» sans prendre en compte l'«impact» social pour les salariés et leurs familles.

 

 


Publié dans : Les autres actions FO - Communauté : FO
Retour à l'accueil

TRANSLATE

english2.gif

Recommander

inFO en VIDEO

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés