"ce sera aux élus de trancher", selon Delanoë

Commerces le dimanche à Paris: "ce sera aux élus de trancher", selon Delanoë

 

19/11/2009 18h00 - SOCIAL-DIMANCHE-GOUVERNEMENT-DISTRIBUTION-IDF-PARIS - Monde (FRS) - AFP

 

PARIS, 19 novembre 2009 (AFP) - Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a affirmé jeudi que la conférence de presse du ministre du Travail Xavier Darcos et du préfet Daniel Canepa "ne remettra pas en cause le dispositif, la méthode et le rythme de travail que les élus parisiens ont collectivement arrêtés" sur le travail dominical à Paris.

Dans un communiqué, le maire dénonce ainsi des "méthodes provocatrices".

Il indique que "malgré l'agressivité et la radicalité des propositions formulées ce matin, qui s'inscrivent en contradiction complète avec l'état d'esprit qui est celui de notre municipalité, ce sera aux élus et à eux seuls que reviendra, le moment venu, le pouvoir de trancher ce sujet qui conditionne la vie collective de nos concitoyens".

"Je veillerai personnellement à ce que cette décision ne se prenne sous l'effet d'aucune pression, ni d'aucune intimidation", ajoute-t-il, estimant que "le gouvernement persiste et signe dans sa volonté de dicter sa volonté aux élus de la capitale".

Le gouvernement a proposé d'étendre à plus de 10.000 magasins au lieu de 500 la possibilité d'ouvrir le dimanche à Paris, après négociations avec les salariés mais sans contrepartie obligatoire, la décision revenant in fine au maire socialiste de la capitale Bertrand Delanoë.

Les périmètres déjà existants seraient élargis et trois nouvelles zones crées.

Par ailleurs, dans un communiqué, le groupe UMP du Conseil de Paris s'est félicité de la proposition de Xavier Darcos et a déclaré attendre de Bertrand Delanoë "qu'il consulte enfin les maires d'arrondissement". Ils ont en outre dénoncé "l'inertie" du maire de Paris.

 

jmg/sm/phb

 

© 1994-2009 Agence France-Presse

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO