Commerce : " Ceux qui ouvriront le 30 auront de nos nouvelles "

  • REPOS DOMINICAL oui, TRAVAIL DU DIMANCHE non
  • Revue de presse

Les commerces ont l’autorisation d’ouvrir les dimanches 16 et 23 décembre. Ceux qui iraient au-delà pourraient recevoir les huissiers de Force Ouvrière.

S'il le faut, nous solliciterons des constats d'huissier si des commerces ouvrent le 30 décembre. Le message d'Alain Barreau, secrétaire général de Force Ouvrière dans la Vienne est clair. Le syndicat est bien décidé à faire respecter l'accord signé en 2003 entre les organisations syndicales et patronales fixant les ouvertures dominicales des commerces dans la Vienne. A l'époque, salariés et employeurs s'étaient mis d'accord pour trois ouvertures par an, dont deux maximum pour le mois de décembre.

 

 " Le travail dominical fait appel exclusivement au volontariat "

Cette année, les dates des 16 et 23 décembre ont été fixées lors d'une réunion, en juin dernier entre les patrons et les syndicats, sous l'égide de la direction du travail. Sauf que, selon Force Ouvrière, la fin de l'année approchant, certains employeurs du département ne feraient pas mystère de leur envie d'ouvrir un dimanche de plus : le 30 décembre. « Ils fondent leur argumentation sur la crise économique et le fait que trois ouvertures permettraient aux consommateurs d'étaler leurs dépenses dans le temps », grogne le syndicaliste.
Force Ouvrière a décidé « d'être plus vigilant que d'habitude » et va alerter le préfet et les maires de la Vienne sur les modalités de l'accord signé en 2003. « Il faut rappeler aux salariés que le travail dominical fait appel exclusivement au volontariat et que la rémunération doit être majorée, explique Chantal Payen, secrétaire générale adjointe de FO, section commerce. L'accord signé en 2003 est opposable à l'employeur en cas de litige. »

 

" Les salaires sont si bas "

Les deux syndicalistes se font peu d'illusions sur le rapport de forces entre employeur et employés dans le secteur du commerce en période de crise économique et de hausse du chômage. « On sait bien que le volontariat n'est qu'une façade, continue Chantal Payen. Les salaires sont tellement bas que beaucoup de salariés seront forcément d'accord pour travailler le dimanche, notamment les étudiants ou ceux qui sont à temps partiel. » N'empêche, le syndicat invite les salariés concernés à lui signaler d'éventuels abus.

 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2012/11/29/Commerce-Ceux-qui-ouvriront-le-30-auront-de-nos-nouvelles

 

_________________________________

 

Pour plus d'infos sur l'UD FO de Vienne

http://www.fo-vienne.fr/

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO