FO n’a pas fini de défendre le repos dominical !

L’OIT a pointé du doigt, il y a quelques semaines, l’esprit mercantile des lois qui remettent en cause le repos dominical, notamment celle sur le « développement de la concurrence au service des consommateurs » qui introduit la possibilité aux magasins d’ameublement d’employer des salariés le dimanche sans recourir à des dérogations.

 

L’Union du grand Commerce de centre Ville (UCV) et la Fédération des Enseignes de l'Habillement (FEH) en remettent une couche pour tenter d'augmenter le nombre de communes et de zones touristiques en visant Orléans, Lille, Bordeaux, Montpellier, Metz, Marseille, Provins et Paris.

Notons que le conseil municipal de cette dernière s’est prononcé contre toute extension des zones touristiques.

 

Leur argumentation repose sur le fait que la France est la troisième place des destinations touristiques mondiales.

 

Pourquoi 77 millions de visiteurs sont-ils venus en France en 2010, alors que les magasins sont en majorité fermés ?

 

Pourquoi sommes-nous à la troisième place au niveau mondial, devant des pays qui ouvrent leurs magasins 7 jours sur 7 ?

 

Manifestement, les touristes ne prennent pas la France pour un grand centre commercial et la fermeture des magasins le dimanche ne les ont jamais empêchés de nous visiter.

 

La saisine de l’OIT par FORCE OUVRIERE aura permis de dénoncer la déréglementation sociale qui s’amplifie en France, notamment avec la remise en cause du repos dominical et des conventions collectives.

 

L’action menée par la FEH et l’UCV ne nous étonne pas, car adhérentes au MEDEF, le social n’est pas leur préoccupation.

 

Paris, le 8 avril 2011

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO