Grande distribution : nouvelle colère syndicale dans les P.-O.

  • REPOS DOMINICAL oui, TRAVAIL DU DIMANCHE non
  • Revue de presse

Photo Philippe Rouah

 

 

L’ouverture de plusieurs grandes surfaces le dimanche matin agace les syndicats qui dénoncent des situations illégales et déloyales.

"Nous avons affaire à des délinquants". Les syndicats ne mâchaient pas leurs mots hier pour vilipender l’ouverture le dimanche matin et donc sept jours sur sept de deux enseignes commerciales à Perpignan (Leader Price à Saint-Assiscle) et Pollestres (Intermarché).

Des ouvertures que tous syndicats confondus jugent "illégales et déloyales", comme le souligne Pierre Place, secrétaire générale de la CGT 66. "Ces enseignes violent impunément la loi et dégradent les conditions de travail et de vie des salariés. On est dans un processus de banalisation du travail dominical au détriment de la vie sociale, familiale, personnelle, culturelle et associative. De plus, ces ouvertures ne créent pas plus de richesse, car le pouvoir d’achat des ménages ne leur permet pas de consommer davantage."

 

Pour Jérôme Capdevielle de Force Ouvrière, "ces ouvertures détruisent pendant ce temps de nombreux emplois. Les grandes surfaces représentent 80 % de part de marché dans l’alimentaire et participent à la destruction de l’artisanat et des commerces du centre-ville. D’ailleurs, les enseignes qui ouvrent le dimanche ne se trompent pas et font leurs publicités là-dessus. On est dans le sans foi ni loi le plus total". "Si l’Etat ne dit rien c’est qu’il y consent"

Si les syndicats étaient remontés, c’était aussi car selon le secrétaire général de FO, les autorités ne font rien "pour mettre fin à ces situations. Comme ils ne sont pas sanctionnés, on se dit que si l’Etat ne dit rien, c’est qu’il y consent, alors qu’il possède des armes juridiques pour mettre fin à ces situations". Et de promettre que "face à cet enjeu de société", ils ne baisseront pas les bras. "Pour nous à l’unanimité, c’est niet".

 

Des syndicats qui ont également annoncé qu’une action en justice devrait probablement voir le jour ces prochaines semaines. Il faut dire que la jurisprudence est avec eux suite au conflit qui avait éclaté avec le magasin Auchan. La grande surface qui souhaitait ouvrir sept jours sur sept pour faire face à ses concurrents en France et en Espagne avait dû faire machine arrière après une décision de justice.

 

*CGT, FO, CFDT, CFE-CGC, FSU, CFTC, Solidaires et UNSA. Mobilisation des syndicats hier devant deux grandes surfaces pour dénoncer l’ouverture qu’ils jugent illégale de ces magasins le dimanche.

L’Indépendant - Edition du 18 février 2013 (Julien Marion)

 

LU SUR : http://66.force-ouvriere.org/Grande-distribution-nouvelle

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO