Le congrès FO dit "NON au travail du dimanche" !

xxiicong.jpg

EXTRAIT

RESOLUTION SOCIALE

 

Préambule

 

Réunis à Montpellier du 14 au 18 février 2011 pour le XXIIème Congrès de la Cgt Force Ouvrière, les délégués représentant les syndicats Force Ouvrière réaffirment leur profond attachement à la Charte d’Amiens de 1906 qui fait de l’indépendance syndicale le fondement de l’action ouvrière. Pour le Congrès, et conformément aux statuts de la Cgt-FO qui considèrent « que le syndicalisme ne saurait être indifférent à la forme de l’Etat parce qu’il ne pourrait exister en dehors d’un régime démocratique », le syndicalisme libre, que perpétue notre organisation, s’inscrit dans la défense de la République sociale à travers les instruments privilégiés que sont la négociation collective et la pratique contractuelle et si besoin l’exercice du rapport de force.

Repos dominical

 

Le Congrès condamne la volonté politique des pouvoirs publics à dérèglementer le travail du dimanche, au prétexte d’une prétendue relance de l’économie française que seule une augmentation significative du pouvoir d’achat est à même de réaliser.

 

Le repos dominical est l’un des vecteurs indispensables à la garantie d’un droit aux loisirs, d’un droit au repos, du droit à une vie privée, familiale, culturelle et associative qui soit commun à tous.

 

Ainsi, le Congrès demande l’abrogation de la loi du 10 août 2009, qui légalise des pratiques antérieures illicites, tend à généraliser le travail du dimanche et crée des inégalités entre salariés.

 

De même le Congrès revendique le chômage et le paiement de tous les jours fériés prévus par le code du travail.

 

Le Congrès encourage les militants à défendre le repos dominical et à préserver les droits des salariés.

 

Le Congrès se félicite des actions menées et invite à continuer tous les recours contre cette loi en particulier devant l’OIT et à solliciter les structures internationales pour qu’elles s’impliquent sur ce dossier.

 

Conclusion

Le XXIIème Congrès réaffirme que seul le syndicalisme libre et indépendant, incarné par la Cgt-Force Ouvrière, est à même de défendre les intérêts matériels et moraux des travailleurs. 

 

C’est pourquoi, fort de ses résolutions et revendications, le Congrès appelle l’ensemble des salariés à rejoindre la Cgt-Force ouvrière afin de renforcer et développer ses structures et implantations syndicales et d’en faire la première organisation syndicale de ce pays.

 

 

Pour lire l'intégralité des résolutions du XXIIème CONGRES CONFEDERAL

qui s'est tenue à Montpellier du 14 au 18 février 2011

http://fr.calameo.com/subscriptions/608818

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO