L'extension du travail dominical n'est pas au programme à Paris. La majorité de gauche a fait adopter un nouveau vœu en ce sens mardi matin au Conseil de Paris, reprenant en grande partie un autre vœu déposé par le Front de gauche.

"Nous assistons à une pression des milieux patronaux pour l'ouverture dominicale, a plaidé juste avant le patron des communistes Ian Brossat. On sait que cela concerne des magasins dont les salariés sont souvent des femmes vivant loin de Paris".

Le vœu de la droite rejeté

L'UMP avait déposé un vœu, rejeté, réclamant que le maire de Paris "s'engage pour une extension raisonnable du travail dominical par le biais des dispositifs existants et sur la base du volontariat des salariés et/ou d'un accord collectif". Elle réclamait également "une nouvelle carte des zones touristiques", qui permettent aux commerces à titre dérogatoire d'ouvrir le dimanche. "D'autres villes européennes le font, a insisté la conseillère UMP Laurence Douvin à l'adresse de Ian Brossat. Ce n'est pas la situation à la Zola que vous décrivez".

La droite parisienne a souhaité relancer le débat après des propos controversés d'Anne Hidalgo, candidate socialiste à la mairie de Paris. Fin avril, cette dernière s'était dite favorable à une "remise à plat des zones touristiques". Face au tollé suscité par cette proposition chez les alliés de gauche, Anne Hidalgo avait précisé plus tard qu'elle s'opposait à une généralisation du travail dominical.


http://www.metronews.fr/paris/les-elus-de-paris-rejettent-a-nouveau-l-extension-du-travail-dominical/mmfk!EIfPjzfkPLrh2/