Les syndicats du commerce de Paris s'unissent pour la défense des salariés !

Faut-il continuer à accepter de survivre avec des salaires très bas ?

Faut-il continuer à regarder les horaires de travail s'étendre indéfiniment ? Les magasins ouvrir, parfois dès 8 heures, parfois jusqu'à minuit et même au-delà ?
Renoncer à se reposer le dimanche et les jours fériés ? Avoir une vie complètement décalée de notre entourage ?

Faut-il continuer à accepter que les bénéfices ne profitent qu'à nos employeurs ?

Faut-il continuer de subir les restructurations, les rythmes de travail toujours plus élevés, la pression toujours plus forte?

Nous, salariés du commerce de Paris, avons-nous les moyens de contraindre les patrons à une autre politique ?

Oui, à la condition de nous battre dans l'unité.

C'est pour cela que les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO et SUD du commerce de Paris ont décidé de s'unir dans le Comité de Liaison Intersyndical du Commerce de Paris (CLIC-P).

Cette unité des syndicats doit permettre l'union entre les salariés, cette union qui nous manque pour obliger les patrons à nous entendre.

Elle doit nous permettre d'agir pour exiger :
- des salaires qui nous permettent de vivre dignement
- pas d'ouvertures avant 9 heures, pas de fermetures après 19h30
- l'arrêt du développement des ouvertures les dimanches
- un repos garanti les jours fériés
- le droit pour les salariés à temps partiel qui le veulent d'augmenter leurs horaires de travail

Pour cela, nous interpellons les patrons parisiens, la mairie et la préfecture : ce sont nos patrons qui peuvent nous augmenter, c’est la mairie et la préfecture qui peuvent agir pour réglementer les ouvertures.

Notre objectif est de nous battre tous ensemble et en même temps, dans tous les magasins, aussi souvent qu'il le faudra, jusqu'à obtenir gain de cause :

Ce que chacun seul ne peut espérer obtenir, dans l’unité, nous pouvons l'exiger !

CGT   CFDT   FO   CFTC   SUD
FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO