Un combat entamé par FO en 2007

  • REPOS DOMINICAL oui, TRAVAIL DU DIMANCHE non
  • Revue de presse

La section val-d’oisienne de FO avait été pionnière en matière de lutte contre le travail du dimanche. En 2007, le syndicat lançait l’offensive en attaquant Conforama. Les se sont multipliées ensuite dans toute l’Ile-de- et même au-delà. Certains groupes, comme ou Castorama, ont été condamnés à verser des sommes astronomiques sous forme d’astreinte (Leroy-Merlin a dû risquer jusqu’à 15 M€ pour enfin accepter de se mettre en conformité).

 

Une nouvelle loi a donc été promulguée en 2009. Ce texte réaffirme le principe du repos dominical et autorise l’ouverture du dimanche uniquement au sein de « périmètres d’usage de consommation exceptionnelle ». C’est dans ce cadre-là que 8 magasins ont déjà obtenu une dérogation dans le Val-d’Oise. Jusque-là, Bricorama n’avait pas pris la peine de faire de demande. Certaines procédures lancées par FO sont toujours en cours dans le Val-d’Oise, notamment une action contre Autobacs. Le magasin spécialiste des pièces automobiles a cumulé 2 M€ d’astreinte. Une audience est prévue le 16 décembre à Pontoise. « Nous leur proposons de verser cette somme aux 400 salariés », note Me Vincent Lecourt. Historiquement, peu d’enseignes condamnées ont accepté de le faire. Mais Casa, par exemple, avait distribué 240000 € à ses employés.

 

Le Parisien


http://www.leparisien.fr/pontoise-95300/un-combat-entame-par-fo-en-2007-03-12-2011-1750540.php

 

FO COMMERCE - commerce@fecfo.fr -  Hébergé par Overblog

Repos dominical - FEC FO