Communiqués FEC FO

Lundi 17 novembre 2014 1 17 /11 /Nov /2014 11:03

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le mépris patronal est à l’ordre du jour pour les salariés du commerce

 

A la veille de la sortie du projet de loi sur le travail le dimanche, les patrons sont décomplexés et nous crachent des insanités au visage.

« S’il y a un chômeur et qu’on a envie de le prendre pour 20 heures par mois, il aura un pied dans l’entreprise, c’est utile. Il faut pouvoir bosser quand on veut bosser« , insiste Sophie de Menthon d’ETHIC.

Encore une personne qui méprise les salariés. Sait-elle que pour 20h par mois dans le commerce, quand on est smicard, on touche moins de 150 € nets ?

Rien d’étonnant de sa part car elle avait déclaré, à la radio, être favorable au travail des enfants lorsque cela permet « de les éduquer, de les amener à quelque chose »…

En ce qui concerne le travail du dimanche, FO COMMERCE se félicite que son intervention auprès de l’OIT soit considérée recevable et c’est avec joie qu’elle apprend qu’un syndicat portugais a saisi à son tour le BIT pour défendre la convention 106 – le Repos hebdomadaire commun.

D’autres mobilisations sont à noter au niveau européen, comme en Belgique.

FO est attachée aux Conventions de l’OIT, comme l’interdiction du travail des enfants, mais aussi des parents le dimanche. Un jour de repos commun, c’est préserver la famille et l’éducation des enfants qui relève de la responsabilité des parents et non des patrons.

Face à de telles déclarations patronales soutenues en grande partie par le gouvernement, il n’y a qu’une solution, la mobilisation pour refuser le servage.

 

Le 16 décembre 2014, le rendez-vous est pris à Paris pour une mobilisation nationale à l’appel de FO.


Publié dans : Communiqués FEC FO - Communauté : FO
Mercredi 15 octobre 2014 3 15 /10 /Oct /2014 16:48

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie vient d’annoncer son intention de remettre en cause le Repos Dominical et menace de nombreux emplois dans le Commerce par conséquence.

Les propositions de passer à 12 dimanches au lieu des 5 et de permettre aux gares d’ouvrir leurs commerces le dimanche ne favorisent que les grandes enseignes, c’est la mort du commerce en proximité des gares et en centre-ville.

C’est en contradiction avec les nombreux accords locaux signés pour faire travailler en dessous de 5 dimanches.

Seules les grandes enseignes ont la capacité en termes économique et d’effectifs (en contrats précaires) d’ouvrir le dimanche. Malgré cela, certaines d’entre-elles ne pourront pas suivre, alors, que dire des TPE et PME du Commerce.

Pour preuve, le dumping social, dont le travail du dimanche, a détruit de nombreux emplois et entreprises.

 

  • Pour l’ameublement, BUT et CONFORAMA se partagent la dépouille du n°4 du secteur, feu Mobilier Européen (FLY, CROZATIER, ATLAS, RAPP…).Image JEC Travail dimanche
  • Pour la parfumerie, DOUGLAS est racheté par NOCIBE.
  • Pour le Bricolage, M. BRICOLAGE est racheté par KINGFISHER (Castorama et Brico Dépôt).

 

Jean-Claude BOURRELIER PDG de BRICORAMA (56ème fortune de France) s’est plaint à ses salariés que le dimanche ne faisait pas recette dans une communication.

Dernièrement, il s’est étalé dans la presse pour crier son mécontentement de la concentration du marché du Bricolage à 85% par 2 groupes.

Il était pourtant un acteur majeur pour la déréglementation, il s’est mis la tête sur le billot.

Attention, avec 6 millions de chômeurs, il ne faut pas en rajouter !


__________________________________

 145 ans d’histoire sur le REPOS DOMINCAL


 


Publié dans : Communiqués FEC FO - Communauté : FO
Jeudi 2 octobre 2014 4 02 /10 /Oct /2014 10:43

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Nous avons connu les manœuvres de Conforama et IKEA qui ont obtenu l’amendement DEBRE pour ouvrir les magasins d’ameublement le dimanche. Puis les pressions de LEROY MERLIN, CASTORAMA, BRICORAMA ont fait plier le gouvernement Ayrault pour le décret qui permet à tous les magasins du bricolage d’ouvrir le dimanche… entre temps il y a eu la loi Mallié pour Plan de Campagne.

 

Est-ce que le Ministère du travail et le Parlement vont devenir le plus grand magasin où le patronat fait son marché ?

 

Aujourd’hui, Séphora ferait pression pour obtenir le droit d’ouvrir la nuit sur les Champs-Elysées et les grands magasins veulent leur zone touristique pour ouvrir sur Haussmann.

 

La Section fédérale FO COMMERCE dénonce ce déni de démocratie permanent.

 

Malgré de nombreuses demandes de FO, pour que les salariés des parfumeries retrouvent une convention collective en les rattachant à celle des grands magasins/magasins populaires (seul secteur avec une forte présence de la parfumerie), les politiques ne sont pas très actifs, en particulier le Ministère du travail.

 

Le patronat rêve de raccrocher les parfumeries à la convention collective des succursalistes de l’habillement. Il n’y a guère que Marylin qui ne portait qu’un parfum en guise de vêtement pour dormir.


Publié dans : Communiqués FEC FO - Communauté : FO
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 09:23

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Après la menace de l’ordonnance du 1er ministre, pour remettre en cause le Repos Commun hebdomadaire dans le Commerce, le Cabinet du Ministère du travail, assisté par le ministère de l’économie, consulte les organisations syndicales.

 

La Fédération des Employés et Cadres faisait partie de la délégation FO qui a été auditionnée.

 

Toute consultation mérite un diagnostic sur l’impact d’une telle contre-réforme.

 

Au-delà de l’attachement de FO au Repos Hebdomadaire Commun, la délégation a su pointer du doigt des impacts évidents qui n’ont jamais été quantifiés.

 

Les impacts sur :

-          la désocialisation des salariés et de leurs familles,

-          le commerce de centre-ville (TPE et PME) et ses emplois,

-          le devenir des emplois de la semaine,

-          le type d’emplois proposés en soirée et en week-end,

-          les conditions de travail du fait du transfert d’activité de la semaine ou de la journée vers le week-end et la nuit,

-          la politique salariale, pour forcer le volontariat…

 

Ces questions fondamentales s’opposent aux annonces fantaisistes du MEDEF sur des emplois qui surgiraient par milliers dans le commerce.

 

Le chant des sirènes patronales, des grandes enseignes, cache la réalité de l’emploi du commerce qui a tendance à réduire, à cause des caisses automatiques, des bornes d’information, et de l’autoconcurrence développée par le net et les drives. Sans oublier les distorsions de concurrences organisées. Cette recette favorise l’augmentation de la précarité et des faibles niveaux de salaire qui créent de plus en plus de salariés pauvres bénéficiant du RSA, pour certains.

 

Malgré les nombreux cadeaux faits au patronat du Commerce (CICE et Pacte de responsabilité), la philanthropie patronale n’est pas au programme. La masse salariale est compressée pour augmenter les bénéfices.

Les représentants des ministères avaient l’air convaincu du bien fait du travail du dimanche et en « soirée » (les soirées sont longues jusqu’à 22h, voire minuit), en particulier pour SEPHORA sur les Champs-Elysées.

Ce parfum ressemble à celui offert à Conforama et IKEA avec l’amendement de la Sénatrice Isabelle DEBRE et le décret du Bricolage offert à LEROY MERLIN et KINGFISHER… et maintenant une futur loi SEPHORA sur le travail de nuit ?

 

Ils nous ont vanté les bienfaits du dialogue social dans les « territoires » pour développer leur politique.

FO en a déjà quelques expériences, là où il y a négociation le nombre de dimanches ouverts diminue dans de grandes villes en Province. Par contre, quand les représentants de l’Etat et les Préfets s’en mêlent, c’est pour imposer la généralisation. Comme dernièrement à METZ, l’Union Départementale FO 57 a demandé au Tribunal Administratif l’annulation de la décision, autoritaire, du Préfet.

 

FO ne confond pas la nécessité et le confort. Il est vital d’assurer les ouvertures du dimanche des urgences hospitalières dans de bonnes conditions, ce qui n’a rien à voir avec un magasin de bricolage.

 

FO reste mobilisée contre toutes volontés de destruction du code du travail et des conventions collectives.


Publié dans : Communiqués FEC FO - Communauté : FO
Vendredi 19 septembre 2014 5 19 /09 /Sep /2014 15:24

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dans sa prose mensuelle imposée à ses salariés (jointe avec leur fiche de paie), le PDG de BRICORAMA, Jean-Claude BOURRELIER, leur reproche à mots couverts des « ventes décevantes ».

Il pointe du doigt son personnel en lui reprochant qu’il n’a pas su « analyser et corriger les familles et les rayons » pour palier au « temps… catastrophique avec un nombre de jours de pluie record ! ».

Peut-être un problème d’embauche ? Il lui faudrait des vendeurs météorologues, voire des shaman pour empêcher la pluie.

Le clou de sa com reste le constat : « l’analyse des chiffres montre qu’au cumul depuis le début de l’année, nous n’avons reçu que le même nombre de clients qu’en 2013 alors que nous avons le bénéfice de l’ouverture du dimanche. ».

C’est pourtant, ce qui a été développé par FO, à chaque occasion qui lui a été donnée. L’ouverture d’un 7ème jour n’offre pas plus de pouvoir d’achat aux clients.

Comme ce fut le cas, devant la Mission d’Information et d’Evaluation du Conseil de Paris sur le travail dominical et nocturne, réunie hier.

Dans le même édito, BRICORAMA annonce des bons d’achats, uniquement délivrés un vendredi et un samedi.

Ces offres qui n’étaient faites que le dimanche pour attirer les clients sont maintenant utilisées pour pallier des ouvertures dominicales décevantes.

La seule augmentation du chiffre d’affaires sera les parts de marché prises aux voisins, quand les gros du bricolage briseront les reins des petits. Comme c’est le cas dans l’ameublement pour le groupe Mobilier européen, propriétaire des magasins d’ameublement Atlas, Fly et Crozatier, qui a demandé, mercredi dernier, son placement en redressement judiciaire. IKEA et CONFORAMA doivent se frotter les mains.

La défense du Repos dominical, c’est la défense de l’emploi.


Publié dans : Communiqués FEC FO - Communauté : FO

TRANSLATE

english2.gif

Recommander

inFO en VIDEO

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés